Critique : Warcraft

Critique : Warcraft

L’adaptation cinématographique de Warcraft, célèbre saga vidéo-ludique, s’est fait attendre ! Bénéficiant de 20 mois de post-production, le film de Duncan Jones (MoonSource Code) promettait monts et merveilles et devait apporter un nouveau souffle au genre heroïc-fantasy. Qu’en est-il réellement ?

Dés la scène d’introduction, on ne peut qu’être impressionné par la démesure des images. Des orcs à perte de vue ! Warcraft est généreux, en images de synthèse, en couleurs et en action. Ce genre d’heroïc-fantasy est inédit au cinéma, et sa découverte forme un intérêt en soi. Petit bonus pour les fans qui retrouveront des lieux et autres petites références sympathiques.

Mais rapidement la fête tourne au drame. Une fois passée l’intro sublime à 99% numérique, l’arrivée des humains avec leur armure en plastique gène l’immersion. Certaines scènes ont des incrustations douteuses et les acteurs n’apportent rien. Travis Fimmel fait son Ragnar Lothbrok (Vikings) et le reste du casting ne fait aucun effet (Toby Kebbell, Dominic Cooper, Paula Patton et Ben Foster). L’histoire tragique des orcs et leur animation par motion capture véhiculent davantage d’émotions.

Warcraft est un film tout public. Malgré la présence massive d’orcs avec des haches colossales, vous ne verrez point de scènes sanglantes. A l’instar de la trilogie du Hobbit, quelques têtes tomberont sans éclaboussures ou un changement de plan vous épargnera l’hémoglobine. Dommage…

Le film s’enchaîne à toute allure pendant 2h04, l’ennui ne sera pas au rdv mais le développement des personnages non plus. On apprend le strict minimum sur les protagonistes, juste ce qu’il faut pour faire avancer l’histoire. Le scénario se permet tout de même quelques twists bienvenus sur la destiné de certains personnages.

Warcraft est un film généreux, rempli de bonnes intentions, mais ses nombreux défauts plombent trop le long-métrage. Bien que certaines scènes apportent un plaisir indéniable aux amateurs du genre, les défaut techniques entourant les acteurs gênent l’immersion dans le royaume d’Azeroth. Un film d’animation aurait été tellement mieux.

Note : 5/10

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email