Critique : la série "The Strain"

Critique : la série « The Strain »

La série The Strain est l’adaptation d’un roman de Guillermo del Toro et Chuck Hogan, sortie en 2009.  Le roman « The Strain » est en réalité la première partie d’une trilogie, il sera suivi de « The Fall » puis « The Eternal Night ». Prévu à l’origine comme une série télé, il passera d’abord par la case littéraire pour finalement se concrétiser sur petit écran avec la chaîne FX. Cela explique sûrement le bon rythme de la narration dans la série. Guillermo del Toro et Chuck Hogan se feront aider pour cette version télé par Carlton Cuse, l’ex-showrunner de Lost. La première saison s’est achevée la semaine dernière.

New-York, un jour ordinaire. Soudain, un Boeing 777 atterrit à l’aéroport new yorkais JFK sans qu’aucun signe de vie n’en émane. Des épidémiologistes du CDC (Centers for Disease Control) sont appelés sur place. Décidément, c’est un métier à la mode : voir la série Helix.

De cette introduction mystérieuse, l’histoire va prendre une tournure impressionnante ! On commence par des épisodes très scientifiques pour la compréhension du phénomène inquiétant et monstrueux qui touche l’avion et ses passagers. Puis ça part complément en cacahuète pour devenir un survival-horror dans New-York avec une équipe de héros hauts en couleur. D’ailleurs les acteurs sont vraiment bons, c’est un régal de voir David Bradley (Rusard dans Harry Potter et Walder Frey dans Game of Throne) en Abraham Setrakian avec sa cane-épée ! Richard Sammel (Thomas Eichorst) est effrayant et Kevin Durand (Lost ou Petit Jean dans le dernier Robin des Bois)  apporte sa touche de fun. L’acteur principal, Corey Stoll (House of Cards) jouant le Dr Ephraim Goodweather, est tout à fait juste en scientifique et père de famille. Et il vous reste encore des surprises dans cette excellente distribution !

Le pilote est vraiment accrocheur, et les épisodes suivants ne déméritent pas, certains comportent des scènes vraiment mémorables comme celle de l’autopsie ou de la station essence. Un seul épisode (sur 13) parait vraiment inutile, et le final est un peu décevant mais apporte tout de même son lot de révélations. Quelques épisodes sont des flash-backs permettant d’en apprendre davantage sur certains personnages et sur l’origine du mal… Et comme cette série s’assume bien comme un divertissement fun et horrifique, il y a des morts !

On attend avec impatience la suite des hostilités ! Le French Geek Movement recommande !

Note : 8/10

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone