Critique : la série "Penny Dreadful"

Critique : la série « Penny Dreadful »

Penny Dreadful, la nouvelle série de la chaîne Showtime est un véritable succès. En même temps, tous les éléments étaient là :

  • John Logan, créateur et showrunner de la série, scénariste expérimenté et reconnu pour les derniers James Bond, Le dernier Samouraï, Gladiator, Aviator, Rango etc.
  • Un casting de long-métrage avec Eva Green, Josh Hartnett et Timothy Dalton (le retour !)
  • Un producteur de choix : Sam Mendes, réalisateur de Skyfallles sentiers de la perdition et American Beauty.

Autant vous dire que cette saison 1 composée de 8 épisodes est un grand film avec tous les avantages que cela peut apporter qualitativement : une réalisation soignée, des acteurs de haute volée, des décors et costumes de qualités.

Eva Green, très en vogue en ce moment (300 : La naissance d’un EmpireSin City 2), mérite son succès et livre sa plus belle performance. Habituée aux rôles de femme fatale, elle incarne cette fois-ci un personnage bien plus complexe et torturé que d’habitude. D’une manière générale, tous les acteurs remplissent parfaitement leur rôle, même les personnages plus secondaires.

Un autre point fort de Penny Dreadful est son ambiance très immersive, le Londres de l’époque Victorienne est d’une noirceur absolue. La série nous emmène dans des recoins où nous n’oserions aller, entre mysticisme et sorcellerie, fantastique et horreur. Mais attention, ne vous méprenez pas, l’amour est au centre de l’histoire.

Bien qu’Alan Moore approuve rarement, il est pensable qu’il aime tout de même cette série, car elle revisite une de ses créations les plus connues. Je n’en dirai pas davantage pour le suspense… Les références littéraires sont nombreuses, dans l’excès parfois.

L’histoire en elle-même n’avance pas tellement mais les personnages sont travaillés. On suit leur dilemme, leur démon intérieur et leur introspection. Cette saison s’étend surtout sur le richissime explorateur Sir Malcolm Murray (Timothy Dalton) et l’occulte Vanessa Ives (Eva Green). Reconduite pour une deuxième saison, on sait déjà que le passé de l’américain Ethan Chandler (Josh Hartnett), tireur émérite, sera exploré.

Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement Penny Dreadful dont la première saison est bien trop courte. Vivement la suite en 2015 !

Note : 9/10

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone