Critique : la série "Extant"

Critique : la série « Extant »

Produite par Steven Spielberg, la série Extant est un nouveau programme familial de la chaîne américaine CBS. Elle a été diffusée de juillet à septembre 2014. Cette série nous raconte l’histoire d’une famille à la croisée des concepts de science-fiction. En effet, la mère, Molly Woods (Halle Berry) est une astronaute de retour dans sa famille après un an passé dans l’espace…mais elle ne revient pas toute seule. Le père, John Woods (Goran Visnjic de Urgences), quant à lui est un scientifique à l’origine d’un androïde ultra-sophistiqué, Ethan (Pierce Gagnon), qui devient finalement le fils  adoptif du couple.

Le futur utopique d’Extant est cohérent, la science a fait énormément de progrès pour le bien de tous, mais on garde nos repères avec la maison familiale des protagonistes. L’architecture et le design des décors sont propres et bien réfléchis. Cependant, la série se déroule à 80%  dans 3 lieux clés (station spatiale, maison familiale et laboratoire du père), rares sont les moments présentant un monde « ouvert » avec des rues bondées par exemple.

Les acteurs remplissent bien leur rôle, une mention spéciale à Pierce Gagnon pour son rôle robotique, et à Halle Berry bien mieux exploitée que d’habitude (elle ne joue pas la séductrice, ni « je suis Storm et je t’emmerde »). Par contre, Hiroyuki Sanada (Le Dernier samouraïSunshine, Lost, Wolverine : le combat de l’immortel) a un rôle copie conforme à celui de la série Helix, et son personnage est bien moins développé.

Sur le fond, le scénario est sympathique mais il y a un gros problème de narration. Sur 13 épisodes, il y en a 4 de vraiment très bons, le reste du temps on s’ennuie vite. Les twists de fin d’épisode sont souvent décevants. Par exemple, Molly découvre qu’elle est enceinte, alors que le spectateur le sait déjà depuis longtemps (depuis le trailer…). L’épisode suivant, serait-ce d’un alien ? Suspense… Non sans rire, on ne s’en serait pas douté entre le synopsis et son retour d’une mission spatiale ?

Extant-Banner

Autre problème, le spectateur est souvent assisté, histoire d’être sûre que tous le monde comprennent bien, ainsi certaines scènes sont souvent remontrées, ou on nous explique plusieurs fois la même chose. Pourquoi ? Parce que cette série est faite pour le grand public dans un cadre familial.

Malgré ses défauts, Extant est une série intéressante mélangeant Rencontres du troisième type, le cycle des robots d’Isaac Asimov et la technologie de Minority Report. Elle vous surprendra par le soin apporté aux petits détails, et un épisode très « Philip K. Dick » est excellent (épisode 5). Les geeks amateurs de cyberpunk peuvent passer leur chemin…

Note : 6/10

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone