Critique : Interstellar (sans spoiler)

Critique : Interstellar (sans spoiler)

Interstellar est le nouveau film de Christopher Nolan (Inception, Trilogie The Dark Knight, Memento), un réalisateur qui a déjà démontré tout son talent, et qui essaie de repousser ses propres limites à chaque nouveau long-métrage. En plus de mettre en scène Interstellar, il en est également co-scénariste, avec son frère Jonathan.

Dans la continuité d’Inception (dont il a également écrit le scénario), Interstellar aborde des thèmes de science-fiction purs et durs avec toute la difficulté de devoir représenter l’inmontrable : l’inconnu. Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs utilisant une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Les amateurs d’effets spéciaux et d’actions peuvent passer leur chemin. L’intérêt du film n’est absolument pas là.

Le concept est moins compliqué que celui d’Inception. Il n’est pas nécessaire de comprendre toutes les discussions abordées par les physiciens pendant le film pour l’apprécier. L’important est en réalité l’expérience humaine vécue par les explorateurs. Interstellar est touchant, des scènes sont vraiment poignantes, mais on arrive pas forcément à rester toujours autant impliqué sur toute la durée (2h49). Le second enjeu du film est de nous tenir en haleine, et d’emmener le spectateur lui-même vers l’inconnu, jusqu’au dénouement. Nolan transcende ces thèmes et ces émotions avec l’approche réaliste qu’on lui connait.

Contrairement à la majorité des productions américaines, Interstellar est un film pour un public adulte et ça fait plaisir.

L’influence de 2001 : l’odyssée de l’espace est évidente par l’importance de la bande originale et les mouvements de caméra. Hans Zimmer nous livre une musique sobre, belle, intense et volontairement répétitive. A l’instar du film de Kubrick, il y a quelques longueurs mais adaptées au spectateur de 2014.

Les thèmes abordés sont nombreux, et on vous laisse les découvrir par vous-même. Plusieurs retournements de situations sont vraiment intéressants, bien que parfois prévisibles, ils sont porteurs d’un véritable message, d’une morale ou d’un questionnement.

Le casting est en or massif (Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Michael Caine, Jessica Chastain etc.), et on prend plaisir à découvrir qui est qui.

On vous conseille vivement de regarder ce nouveau chef d’oeuvre de Nolan, et on se demande bien comment celui-ci va pouvoir enchaîner sur un nouveau projet sans perdre en intensité. Vous n’en ressortirez pas indemne.

Note : 9/10

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone