french geek movement all new captain america

Critique : All-New Captain America #1

Annoncée cet été dans la presse spécialisée et dans les journaux grand public, la prise de fonction du nouveau Captain America, Samuel « Sam » Wilson (ex-Faucon) est un événement que les lecteurs de BDs Marvel ont attendu de pied ferme. A l’échelle de la BD, Cap est avec Spidey et Wolverine un des personnages les plus populaires de la Maison des Idées. A l’échelle de l’Histoire, il est depuis 1940 un des symboles majeurs de l’American Dream dans l’univers de la fiction.

Et pourtant, en dépit d’une communication en grandes pompes dans les talk-shows, le « All-New Captain America » n’a pas fait l’objet d’un traitement particulier une fois couché sur le papier. Sa première apparition remonte à plus d’un mois dans un premier tome d’Avengers and X-Men : AXIS assez décevant au global, dont on ne retiendra que Sam beuglant ses ordres aux Avengers et son échange musclé avec Thor Odinson. On a vu mieux comme début de carrière héroïque. Il faudra attendre un peu avant que le nouveau Cap ait droit à une introduction à la hauteur du symbole. Et quelle introduction !

Après un bref flash-back centré sur l’enfance de Sam, l’action s’ouvre sur une magnifique double-page qui plante le décor. Comme un clin d’œil à son ancien alter-ego Faucon, le nouveau Cap nous montre sa palette de super-héros au travers d’un impressionnant raid aérien suivi d’une séquence plus classique de combat au sol. Le tout dans un style ultra-acrobatique avec juste ce qu’il faut de tape-à-l’œil, et donc assez différent de son prédécesseur. Le travail graphique magistral de Stuart Immonen (All-New X-Men, décidément !) et des coloristes joue grandement dans l’immersion, avec un visuel fluide, éclatant et moderne.

54412294b0360

Après cette séquence d’action survoltée, le rythme ralentit pour permettre l’introduction du nouveau partenaire de Captain America : Nomad A.K.A. Ian Rogers. Cette scène est intéressante car elle annonce la rivalité naissante entre l’ex-partenaire de longue date de Steve Rogers et le fils adoptif pragmatique et rebelle de ce dernier. Après cet échange révélateur, la castagne reprend de plus belle avec un personnage iconique : notre Batroc The Leaper national ! Quelques explosions et cascades plus tard, le tome finit en suspens avec Cap et Nomad aux prises avec quelques-uns des méchants les plus emblématiques de l’HYDRA

Vous l’aurez compris, All-New Captain America #1 est probablement ce qui se fait de mieux en relance de franchise : le rythme est décapant, les graphismes sont à tomber par terre, les dialogues sont efficaces et drôles. Ce qui nous fait encore plus regretter la sortie tardive de ce Comic-Book.

Note : 9,99/10

tumblr_nf1kiu8j7i1qhmu4uo2_500

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone